Portrait

Le but du PNR 81 est de rassembler des perspectives divergentes, des disciplines et des métiers dispersés, avec un objectif clair et pertinent : améliorer la qualité de l’environnement construit dans une optique de durabilité.

Le terme « culture du bâti » est abondamment utilisé depuis plusieurs années pour décrire les divers intérêts et préoccupations liés à l’environnement construit. La culture du bâti, c’est la culture du constructeur, de la propriétaire ou du mandant et, en fin de compte, de l’ensemble du « système de construction », lequel inclut la multitude des parties prenantes de tous horizons impliqués dans le processus de construction à un stade ou à un autre. Plus important encore, la notion de culture du bâti touche à la relation que la société dans son ensemble entretient avec son environnement construit et à la manière dont ce dernier est utilisé et habité. La culture du bâti est au cœur de notre relation au monde et, en ce sens, l’une des conditions essentielles de sa transformation vers un avenir durable.

Quels sont les objectifs du PNR 81 ?

Le PNR 81 « Culture du bâti. Pour une transition écologique et sociale de l’environnement construit » vise à améliorer notre compréhension des processus à l’œuvre dans l’environnement construit et de leur évolution, par le biais d’une collaboration inter- et transdisciplinaire. Plus précisément, le programme vise à

  • opérer un lien entre la culture du bâti et une transition sociale et écologique ;
  • promouvoir l’utilisation de matériaux, de ressources et de normes dans une optique de suffisance, de traçabilité et de responsabilité ;
  • reconnecter la culture du bâti avec la société ;
  • réaffirmer la spécificité de chaque environnement construit, lieu ou site local ;
  • intégrer les esthétiques traditionnelles et novatrices, ainsi que les techniques culturelles et les valeurs de l’environnement construit ;
  • adapter et définir le cadre juridique requis et les processus de certification nécessaires ;
  • promouvoir la recherche sur les méthodes d’investissement responsable ;
  • instaurer de nouvelles collaborations et renforcer les collaborations existantes avec les institutions et la société civile.

Pourquoi ce programme de recherche est-il important ?

L’environnement construit est un patrimoine collectif d’une valeur inestimable qui doit être préservé et entouré de tous les soins. L’urgence est à la prise de mesures visant à réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre et à ramener la consommation des ressources à des niveaux soutenables. Cela soulève la question de savoir comment nous pouvons et devons transformer l’environnement construit de manière à garantir une qualité de vie élevée aux générations futures, tout en stoppant la surutilisation et la dégradation de l’environnement. Le concept de « culture du bâti », tel qu’il est défini dans la « Déclaration de Davos » et dans la « Stratégie Culture du bâti » de la Confédération depuis 2018 et 2020, est la clé du succès des évolutions adaptatives à venir et constitue la base du concept pour ce Programme national de recherche.

Quelle est la durée du programme et combien côute-t-il ?

Le PNR 81 est doté d’un budget total de 10,6 millions de francs. La phase de recherche sera lancée au début de l’année 2025 et s’étendra sur une période de 5 ans.